Le monde, la mode changent, évoluent en volutes confuses, capter l’air du temps, qui aussi tôt s’évapore, s’éparpille en humeurs vaporeuses et diffuses, à la manière d’un soupir…
Chaque saison, la boutique éphémère quitte sa mue et se réinvente.
Blancheur ténébreuse, Noire tubéreuse, Color Block, ambiance de tous les coins du monde, Alice was there …
Une réincarnation constante, sous forme de sessions fugaces et poétiques.
Un froissement d’ailes, un tissu, une envolée lyrique;
_O2Y0598

WHITE off WHITE

Evocateur, impénétrable, au chaste presque transparent le blanc se décline en variations : d’écru à coquillage, ivoire ou blanc d’argent il se joue des codes, devient désirable, désinvolte et miroite en reflets lumineux, prospère éclatant comme un nuage effervescent.

IMG_2615

LE NOUVEAU NOIR

Non-couleur absolue, choix de vie irrévocable

Envie plaisante, séduisante, le Noir habille les femmes d’une petite robe et brode sur les murs une dentelle somptueuse

Le Nouveau noir, grand seigneur, s’amuse …

IMG_2528

COLOR BLOCK

Bleu roi, impérial, véritable.
Jaune de vie, d’envies, d’énergie;
Rouge paradoxal, symbole de passion et d’ardeur, chaleur de l’amour …
L’amour des teintes prend la forme d’un affrontement, implacable.
Les couleurs deviennent uniforme.
Portées comme des étendards, affichées haut et fort, elles font front, frondeuses, témoins visibles d’un défi affirmé.
Plaquées au corps, elles nous habillent.
Amies, elles font la différence, tranchent, s’esclaffent, se meuvent et nous émeuvent, se plient et de déploient, comme des ailes d’oiseau chatoyant.
Choisissez votre camp, hissez vos pavillons, que la fête des couleurs commence !

SDC10485 ok

AFFINITÉ ÉLECTIVE

Affinité élective : processus par lequel deux formes culturelles entrent dans un rapport d’attraction et d’influence réciproque

_O2Y6587

AMBIANCE

Une abeille.
Un intérieur dehors.
Tapis moelleux,
Alliage de bois et de métaux précieux.
Les meubles prennent vie, ils semblent animés.
C’est une symphonie,
Une symbiose raffinée,
L’atmosphère d’un hiver,
L’ivresse d’un été radieux.

SDC10642

ALICE WAS THERE

Plongée de l’autre côté du miroir, où se côtoient les choses bizarres.
Dans ce cabinet de curiosités prétexte à une sage folie, la mythique Alice se veut inspiratrice d’idées débordantes, tout en retenue…
Vêtue de végétaux, elle se promène, faussement ingénue dans ce palais improvisé, se pare de colliers en argent et de bracelets de plume.
Les champignons géants, témoins muets de son épopée, symbolisent à « merveille » la beauté du monde, dans son éparse étrangeté.